Volley – Ligue B Cambrai va devoir monter en puissance à Martigues

Revenir aux actualités
2 novembre 2018

Presque parfait en termes de résultat jusque-là, le CVEC va devoir grandement se méfier de ce déplacement à Martigues ce vendredi, où l’adversité devrait monter d’un cran.

C’est à un premier vrai test auquel vont être confrontés les Cambrésiens ce vendredi soir à Martigues.

C’est à un premier vrai test auquel vont être confrontés les Cambrésiens ce vendredi soir à Martigues.

Tout va bien pour le moment du côté de Cambrai Volley qui, même si rien ne lui a été donné, a parfaitement exploité le calendrier a priori favorable qui lui proposait tous les promus pour démarrer, en décrochant trois victoires et huit points sur neuf possibles. La tournée des bizuths va d’ailleurs se poursuivre ce vendredi soir à Martigues. Mais c’est surtout une montée en puissance qui va devoir s’opérer.

Des joueurs rompus aux joutes de la Ligue

Une équipe qui se connaît plutôt bien en outre puisque quatre de ses membres étaient déjà là il y a deux ans – Ventresque et Bersani Da Costa (récep/attaques), Lino Da Silva et Bourdon (centraux) – et où seul le secteur de la passe a été remodelé cet été avec les arrivées de Mourier et Dalli, alors que Vulin est venu pallier au centre le départ en retraite de Ducange. Au final, cela forme avec le pointu Pekmans, le récep/attaque Mitrovic et le libero Slih, un ensemble très bien armé pour ne pas rater le retour dans l’antichambre.

De tous les promus, Martigues est d’ailleurs celui qui a réussi le meilleur départ avec deux succès face Avignon (3-2) et Fréjus (3-2) et une défaite encourageante à Saint-Nazaire (2-3). On aura noté au passage que les Provençaux étaient les rois du tie-break. De là à prédire un marathon ce vendredi soir…

«  On entre dans les matchs face à des adversaires expérimentés à ce niveau et ce sera notre premier gros test, estime Gabriel Denys, le technicien cambrésien. Martigues est une équipe très équilibrée qui met beaucoup d’impact physique. Il faudra encore hisser notre niveau de jeu et gagner en stabilité au «service/récep». On devra aussi continuer à peaufiner notre jeu en termes de fluidité collective.  »

Martigues (5) – Cambrai (3), ce vendredi soir à 20 h.

X