Volley – Ligue B Cambrai en milieu de préparation avec encore du pain sur la planche.

Revenir aux actualités
24 septembre 2018

O. D. (Clp) | 

Grosses oppositions en
      vue pour les Cambrésiens ce week-end à Lennik. PHOTO THOMAS LO
      PRESTI
Grosses oppositions en vue pour les Cambrésiens ce week-end à Lennik. PHOTO THOMAS LO PRESTI – VDNPQR

Après deux chocs à domicile face à des cadors de Ligue A, Tourcoing (2-2) et Chaumont (0-4), pour débuter sa campagne de matchs amicaux, le Cambrai Volley a poursuivi sa préparation en disputant un tournoi samedi dernier à Saint-Quentin. Une journée mi-figue, mi-raisin où les Cambrésiens ont commencé par s’incliner 2-0 contre Paris (Ligue B), puis par décrocher le nul face à Saint-Quentin (1-1) avant de finir quand même sur une victoire 2-0 contre Amiens (Elite Nationale).

«  On était encore au début de la préparation à Saint-Quentin et on va basculer dans la deuxième partie ce week-end, commente Gabriel Denys. Samedi, on a pu constater qu’on manquait encore d’automatismes dans certains secteurs, la relation passeurs-attaquants, le block et la défense en particulier. C’est là qu’on a la marge de progression la plus grande. Il y a quand même eu des choses intéressantes, mais on peut encore faire mieux sur des choses simples sur lesquelles j’attache beaucoup d’importance quand on est en phase de reconstruction d’une équipe. On doit être bien plus stable que ça. On a pu aussi tirer des enseignements sur l’état d’esprit qu’il faudra afficher cette saison. On a pu se rendre compte que nos futurs adversaires seront très difficiles à jouer et je trouve qu’on manque encore un peu de caractère. »

Ce week-end, c’est un autre tournoi à Lennik (Belgique) qui attend les Cambrésiens où ils seront confrontés à une rude opposition avec, outre le club local, Achel et Gand, deux autres pensionnaires de Pro A belge. De quoi continuer à bien travailler. «  J’espère qu’on va progresser sur tous ces petits problèmes. Il faut qu’on affiche plus de caractère, d’envie et de hargne dans les moments difficiles. Il faut qu’on soit plus efficaces au block et en défense, et enfin qu’on corrige nos erreurs sur des choses simples, notamment certaines balles qu’on doit mieux réceptionner. »

X