Le VBC Cambrai fait le job sans forcer son talent

Revenir aux actualités
1 mars 2018

Les Cambrésiens ont assuré l’essentiel. PHOTO CHRISTOPHE LEFEBVRE

Les Cambrésiens ont assuré l’essentiel. PHOTO CHRISTOPHE LEFEBVRE – VDNPQR

 

Ce n’est pas un match qui laissera un souvenir impérissable, mais au moins les Cambrésiens ont fait le job en s’imposant 3-0 face à des Andrésiens en lutte pour le maintien. Et comme il l’avait promis, Roman Ondrusek a pu donner du temps de jeu à son banc sans que cela ne nuise au résultat final. L’entraîneur/joueur a ainsi vite cédé sa place à Quiévreux en récep/attaque à 16-6 dans le premier set, lui-même étant relayé en fin de match par le jeune Rémy Lalisse qui s’est permis le culot d’inscrire les trois derniers points du VBCC d’une attaque et de deux contres. Quant à Tom Jaspart, il a du haut de ses 16 ans disputé toute la partie à la passe en lieu et place de Clément Boutier. Alors certes, Cambrai a parfois été moins flamboyant que d’habitude dans cette configuration. Mais son niveau d’ensemble a largement été suffisant pour s’imposer 3-0 (25-19, 25-20, 25-22).

« Pas un gros match »

«  Le but de ce match était de faire tourner, commentait Roman Ondrusek. On l’a fait et en plus on a gagné 3-0. Ça n’a pas été un gros match. J’ai même eu un peu de mal à accepter notre attitude. Ça peut vite changer la donne. Mais bon, malgré quelques mauvaises passes en réception, on a fait le job. Tom Jaspart s’en est bien tiré pour sa première titularisation à la passe. Quant à Rémy Lalisse, il a démontré un potentiel intéressant et je pense qu’il sera titulaire lors du prochain match.  »

En haut de classement, c’est le statu quo puisque Calais (1er) et Maizières-lès-Metz (2e), qui étaient également opposés à des équipes du bas de tableau, ont aussi fait le plein de points. Par contre, après la défaite 3-1 de Tourcoing à Mulhouse, Cambrai a conforté sa place sur le podium avec désormais huit longueurs d’avance sur les Tourquennois, quatrièmes.

Cambrai (3) – Saint-André (10) : 3-0 (25-19 en 26’, 25-20 en 23’, 25-22 en 26’)

Olivier Delsaux (Clp) | 

X