Le VBC Cambrai, frustré par l’arbitrage à Maizières, mais beau troisième à la trêve

Revenir aux actualités
28 décembre 2017
B9714171916Z.1_20171218152145_000+GHLAC304K.1-0

Roman Ondrusek et les Cambrésiens restent sur le podium.
PHOTO CHRISTOPHE LEFEBVRE – VDNPQR

Et elle l’a été, avec un décompte final de 112 points à 110, trois sets qui se décident sur le plus petite des marges, et deux autres à seulement trois points. Tout ne s’est donc joué que sur des détails et, plus embêtant, sur des décisions arbitrales incohérentes selon les Cambrésiens. En particulier sur la balle de match qui donna la victoire à Maizières au grand dam des Nordistes ne sachant plus s’ils devaient en rire ou en pleurer.

«  C’était un match intéressant à jouer entre deux équipes qui n’avaient pas de pression, commentait Roman Ondrusek, l’entraîneur joueur cambrésien. On savait qu’il fallait bien jouer face à un adversaire qui a un peu le même profil que nous, qui fait peu de fautes et qui nous a mis une belle pression au service. Ce n’est pas pour rien qu’ils sont là où ils sont. Malheureusement, le spectacle a été gâché par les arbitres qui ont été plus visibles que les joueurs. Notamment sur le dernier point où ils sifflent une mire invisible qui met fin au match au lieu de faire 14-14.  »

Au classement, Cambrai atteint quand même la trêve avec une très belle troisième place qu’il faudra défendre à la reprise face à Mulhouse lors du dernier match aller. Et même s’il peut se sentir frustré, le point pris à Maizières lui permet de creuser un peu plus son avantage sur la zone rouge avec désormais vingt longueurs d’avance sur le premier relégable.

Maizières (2) – Cambrai (3) 3-2 (22-25, 25-23, 25-22, 25-27, 15-13).

Par Olivier Delsaux (Clp) | 

X