Le VBC Cambrai était bien la bête noire du leader, Calais

Revenir aux actualités
20 février 2018

B9714473721Z.1_20180120115418_000+GKOAHILRK.1-0

Galin Radichkov (à l’attaque) et le VBCC ont fait chuter le leader. PHOTO CHRISTOPHE LEFEBVRE – VDNPQR

 

C’était donc le bon week-end pour couper les têtes du côté de Cambrai puisque les joueurs du VBCC ont imité leurs collègues du CVEC, vainqueurs vendredi de Cannes, en allant s’imposer dimanche au tie-break à Calais. Cette fois-ci, ce fut plus serré qu’à Pasteur, même si les hommes de Roman Ondrusek dominèrent assez largement le premier de la classe lors des deux premières manches (20-25, 18-25). Car Calais eut une bonne réaction pour revenir à deux sets partout (25-16, 25-20). Mais Cambrai resserra les boulons lors du tie-break pour s’imposer sur le fil (14-16).

« La banc a réalisé de bonnes séquences »

«  On a fait deux gros premiers sets qu’on a eu un peu de mal physiquement à reproduire ensuite, commentait Roman Ondrusek. Mais on a su se remobiliser dans le tie-break. Ces derniers temps, on avait quelques soucis en réception et en défense. On a travaillé dessus et là, on a réalisé un gros match dans ces deux domaines. Je suis content d’avoir fait tomber le leader, mais encore plus parce que c’est une victoire d’équipe. Les centraux ont notamment fait un gros match ainsi que notre libero, Décima. Et le banc a réalisé de bonnes séquences quand on a eu un peu plus de mal. »

Derrière Calais, Maizières-lès-Metz n’a pas profité du faux pas du leader en s’inclinant 3-1 à Tourcoing. Les Lorrains ont même vu les Cambrésiens revenir à leur hauteur et ne les devancent plus qu’au set average. Le statut de dauphin est donc de plus en plus accessible pour le VBCC.

Calais (1) – Cambrai (3) : 2-3 (20-25, 18-25, 25-21, 25-20, 14-16).

Olivier Delsaux (Clp) | 

X