Un canadien peut en cacher un autre

Revenir aux actualités
19 novembre 2018

Ce n’est pas par hasard si Daniel Groenveld arrive cette saison au Cambrai Volley. Ce canadien qui remplacera au pied levé Florian Béclin parti à Macon , avait bien pour projet de venir en France. Et c’est Jordan Or qui évoluait au poste de libéro la saison passée qui a eu un rôle décisif sur sa venue, car les deux hommes se connaissaient ! C’est donc après un passage en Grèce, à Chypre et en Suède, que Daniel pose ses valises chez nous.

 

 

Peux-tu nous présenter ton parcours ?

J’ai commencé ma carrière en jouant dans mon club local à peu près 5 ans avant d’entrer à l’université. Après ma première année universitaire, j’ai été sélectionné en équipe nationale espoirs. J’ai joué en universitaire au sein de l’équipe de Mc Master pendant deux ans encore avant de me décider à faire une saison complète au sein du centre d’entraînement de l’équipe nationale. Ce choix a notamment été motivé par ma sélection en équipe nationale B. A la fin de cet été là, je signais mon premier contrat pro en Grèce.

Tu joues en Europe depuis 3 ans, qu’est-ce qui a provoqué ton départ du Canada ?

J’étais enthousiaste à l’idée de parcourir le monde, et d’expérimenter de nouvelles cultures en même temps que j’essayais d’atteindre le plus haut niveau de Volley ball possible. Je savais que mes chances au Canada étaient limitées malgré la qualité de certains joueurs, car nous n’avons pas de championnat national pro. Donc commencer ma carrière en Europe et voir quelles réussites je pouvais obtenir, était très excitant pour moi.

 

Que retiens-tu de tes expériences en Europe ?

Mon expérience jusqu’à maintenant a essentiellement était centrée sur l’apprentissage. Chaque année, je me sens grandir un peu plus, comme joueur d’abord, mais aussi en tant que personne, grâce aux différentes équipes et pays au sein desquels j’évolue. Je me souviendrai pour toujours de chaque personne qui m’a accompagné dans ce parcours, dans chaque pays. Partager des repas, des barbecues, profiter des vacances dans chacun de ces pays restera une formidable expérience.

 

Pour quelles raisons as-tu choisi de venir au Cambrai Volley ?

J’ai toujours eu comme objectif d’évoluer en France, le championnat faisant partie des meilleurs du monde. Le niveau y est très élevé, avec des joueurs extrêmement talentueux. Ayant eu des cours de Français depuis que j’ai 11 ans renforce encore l’excitation que je ressens à l’idée de découvrir votre culture, et de parler votre langage ! J’ai entendu beaucoup de bonnes choses à propos de Cambrai et du club, et au vu des résultats de la saison passée, je suis très excité à l’idée de rejoindre le cœur, et d’aider l’équipe à essayer de faire encore mieux.

 

Comment as-tu connu Jordan Or ? Quel rôle a-t-il joué sur ta venue ?

J’ai rencontré Jordan quand je jouais en équipe nationale. Nous n’avons jamais évolué ensemble, mais nous avons partagé de nombreux tests et entraînements. J’ai passé beaucoup de temps avec lui cet été, nous avons beaucoup parlé de Cambrai, de ce à quoi m’attendre, afin de déterminer si le club pourrait me correspondre. Il a joué un rôle décisif dans ma volonté de rejoindre Cambrai pour la saison prochaine.

Qu’attends-tu de ta première saison en France ?
Je n’ai pas d’attentes particulières, mais je suis très excité à l’idée d’observer les progrès que je pourrais réaliser ici, et si je serai en mesure de m’adapter au championnat français pour aider l’équipe à réaliser un meilleur résultat que celle de l’année dernière.

X