Ligue B Saint-Nazaire, premier choc de la saison à Vanpoulle pour les Cambrésiens

Revenir aux actualités
10 novembre 2018
Paul Villard et Cambrai espèrent prendre leur envol face à Saint-Nazaire. PHOTO PIERRE ROUANET

Paul Villard et Cambrai espèrent prendre leur envol face à Saint-Nazaire. PHOTO PIERRE ROUANET – VDNPQR

L’avantage avec ce genre de match au sommet, c’est qu’un technicien n’a pas à s’employer des tonnes pour motiver ses troupes. «  Ah c’est clair que ça vient tout seul  » confirme Paul Villard. Cette semaine, à l’entraînement, le réceptionner attaquant cévéiste l’a d’ailleurs constaté. «  La défaite à Martigues ? Je ne pense pas qu’elle a laissé des traces. On sait ce qui n’a pas été durant ce match face à une équipe qui, il faut aussi le reconnaître, a très bien joué. Maintenant, on va voir ce que ça va donner sur le terrain. Mais en attendant, j’ai senti que nous étions, surtout, tous un peu plus concernés encore. Parce qu’on s’attend tous à disputer un gros match.  »

« Pas de pression à avoir »

Face au deuxième du championnat, toujours invaincu, comme Paris, Cambrai, troisième, s’attaque cette fois à un autre calibre qu’un promu. Une équipe rodée aux joutes du haut de tableau qui, comme elle, espère faire mieux que la saison dernière. Soit se hisser en finale des play-off. Aussi.

«  Pour la première fois cette saison, estime Gabriel Denys, ça n’est pas nous qui aurons la pression. Contre les promus, avec des matchs soit-disant plus faciles mais qu’ils ne l’ont pas été, on se devait de tenir notre rang. On était attendus. Mais là, les rôles s’inversent un peu. Saint-Nazaire vise haut et n’a pas encore perdu. Pour une fois, on sera un peu plus qu’eux en tout cas dans la peau de l’outsider. Et j’espère que cela va nous permettre de nous libérer pour de bon. Car il n’y a pas de pression à avoir. »

« On les reçoit et jouer chez nous, ça nous porte »

«  C’est du 50-50, assure pour sa part Paul Villard. C’est vrai que ce club, très structuré et qui dispose d’un bel effectif, qui n’a pas trop été bouleversé d’ailleurs, reste sur quatre victoires d’affilée et est taillé pour jouer les premiers rôles. Mais même si on n’a pas encore atteint notre meilleur niveau, on les reçoit et jouer chez nous, ça nous porte. Maintenant, il est certain que nous allons devoir élever notre niveau de jeu si nous voulons rivaliser. Mais j’ai confiance. L’équipe n’a pas encore atteint son meilleur niveau. On a encore une marge de progression. Mais on a envie de montrer qu’on est meilleur qu’eux. La motivation est là.  »

Ligue B (J5) : Cambrai VEC – Saint-Nazaire VBA, ce samedi soir à 20 h, salle Vanpoulle. Arbitrage de MM. Daret et Quintin.

X