Ligue B L’avenir appartient aux Cambrésiens

Revenir aux actualités
22 décembre 2018
Lukas Demar (ici à la réception) et ses partenaires peuvent partir en vacances l’esprit léger. PHOTO CHRISTOPHE LEFEBVRE

Lukas Demar (ici à la réception) et ses partenaires peuvent partir en vacances l’esprit léger. PHOTO CHRISTOPHE LEFEBVRE – VDN

Et vive les vacances ! Une semaine après un match de haut niveau contre Paris, Cambrai n’a rien galvaudé contre les jeunes espoirs du pôle France. Un succès net et sans bavure contre de jeunes joueurs qui avaient la tête déjà en vacances et qui ont sans doute livré leur plus mauvais match de la saison. Tant mieux pour Cambrai qui, de son côté, a fait le taf : une grosse pression au service, un block extrêmement solide et une réception suffisamment solide pour permettre à Yannick Bazin de varier les plaisirs en attaque. En étant sérieux et appliqué, Cambrai n’a pas commis la bêtise de galvauder cette si belle victoire Paris une semaine plus tôt.

 

Une seule fois, au cours de cette rencontre à sens unique, la troupe de Gabriel Denys a été mise en danger. Menée 14-9 dans la seconde manche, elle semblait alors en danger. À aucun moment elle n’a vacillé. À l’expérience, elle a serré le jeu quand il le fallait. Le libero Ramon a craqué sous la pression et le score s’est resserré rapidement (16-14).

 

Une seule manche vraiment disputée

C’est au block qu’elle a terminé le boulot en ralentissant les ballons ou en poussant les jeunes à forer leurs attaques. « Laissez les faire les fautes », soufflait Szymon Romac, en anglais dans le texte. Message reçu. Sans forcer son talent, Cambrai a complètement inversé le cours de cette seconde manche (21-25). La seule vraiment disputée.

Car dans la première, après un début de match accroché (9-9), les services flottants de Jecmenica ont complètement fait craquer la réception des espoirs (9-18). Et poussé définitivement Agelisas et Pothron sur le banc. Dans la troisième, malgré l’illusion d’un score plus serré, Cambrai a été en tête du début à la fin en déroulant son volley tranquillement. Avec dix victoires pour une seule défaite, Lukas Demar et ses partenaires peuvent partir en vacances l’esprit léger.

 

FRANCE AVENIR 2024 – CAMBRAI : 0-3 A Montpellier (Jacques-Shaw). Détail des sets : 14-25 en 24’, 21-25 en 27’, 20-25 en 27’. Durée du match : 1h18. Arbitres : MM. Vermande et Vermande. FRANCE AVENIR 2024 : Soldner (1), Rebeyrol (6), Cardin (12), Agelisas (1), Roatta (7), Pothron (1). Puis Gempin (4), Roehrig (5), Gill, Vol. Libero : Ramon. Entraîneur : M. Francastel. Attaques gagnantes : 32/80 (40 %). 5 aces. 1 block gagnant. Réceptions positives : 38 %. 17 fautes directes (dont 7 au service). CAMBRAI : Bazin (3), Demar (9), Villard (6), Isaak (12), Romac (14), Jecmenica (14). Puis Nevot. Libero : Groenveld. Entraîneur : G. Denys. Attaques gagnantes : 40/73 (55 %) (Romac, 11/19). 7 aces (Jecmenica, 3). 11 blocks gagnants (Isaak, 5). Réceptions positives : 47 % (Villard, 65 %). 17 fautes directes (dont 11 au service).

X