Cambrai éliminé mais fier de son parcours

Revenir aux actualités
30 avril 2018

Yannick Bazin (à la passe) et les Cambrésiens peuvent être fiers de leur saison. PHOTO PIERRE ROUANET

Yannick Bazin (à la passe) et les Cambrésiens peuvent être fiers de leur saison. PHOTO PIERRE ROUANET – VDNPQR

Mais même si avec cette formule à élimination directe, la fin paraît toujours un peu brutale, les Cambrésiens pourront partir en vacances avec le sentiment du devoir accompli au-delà de toute espérance.

Le plus petit budget de la division !

Déjà quatrième la saison passée sous la houlette de Gabriel Denys, Cambrai a encore fait mieux cette année avec une troisième place lors de la saison régulière et une présence dans le carré final des play-off pour la première fois de son histoire. On ne pouvait guère en demander plus à cette équipe et à ce club dont le budget est le plus petit de la division.

Et mercredi soir, c’est la notion de fierté qui était la plus évoquée dans les travées de la salle Vanpoulle.

«  On peut être fier de ce qu’on a fait cette saison, résumait d’ailleurs Gabriel Denys, l’entraîneur cambrésien. On n’est pas passé à côté de beaucoup de matchs. Je suis vraiment très fier de mes joueurs qui ont donné le maximum jusqu’au bout. Je pense que cette équipe a donné une bonne image d’elle et on va essayer de la garder. Je suis aussi fier de l’avoir menée jusqu’en demi-finales, ce qui était le challenge annoncé. On voulait continuer à faire avancer et évoluer le club et je pense qu’on y est parvenu. C’est vraiment une victoire collective, au-delà du groupe, pour tous ceux qui nous suivent, le staff, les dirigeants et les supporters. Maintenant, on va faire le point avec tous les joueurs pour envisager la prochaine saison. »

Déjà la tête à la saison prochaine

Effectivement, cette saison à peine terminée, aussi riche qu’elle fut, il va falloir la mettre aux archives et déjà penser à préparer la prochaine. Chacun à son poste va donc encore devoir se démener pour continuer à proposer au public cambrésien le meilleur spectacle possible.

CAMBRAI – NARBONNE : 1-3 en 1 h 41’ (13-25 en 22’, 16-25 en 23’, 25-19 en 26’, 22-25 en 30’).

Olivier Delsaux | 

X