Volley (Ligue A) : Cambrai veut prendre sa place !

0
Match de volley à Cambrai

Sandrine Arrestier | Publié le 05/04/2021 Daniel Cagliari, servi par Yannick Bazin, déjoue le contre narbonnais. Le pointu brésilien a marqué 20 points samedi. Photo Pierre Rouanet – La Voix du nord – VDNPQR

Tombeurs de Narbonne à la force de leur collectif (3-0) en quart de finale aller, les promus comptent bien tout mettre en œuvre pour décrocher une place en demi-finale le week-end prochain dans l’Aude et continuer de marquer l’histoire du club. Ils en sont capables.

C’est une défense folle, un instantané qui dit beaucoup. Premier set, Philipp Kroiss saute sur un panneau led et atterrit sur une table pour sauver un ballon. Élu MVP de ce quart de finale aller, le libero autrichien symbolise toute la détermination des Cambrésiens à coller Narbonne au mur.

Une attitude qui ravit leur coach, Gabriel Denys : « On joue un match plein, on soutient beaucoup, on défend beaucoup de ballons. C’est un état d’esprit qui a transpiré, qu’on avait peut-être moins en mars, où on avait moins forcé la réussite. On a montré beaucoup d’abnégation et de détermination, ça fait plaisir à voir. » À ceux qui les croyaient à la corde après un mois difficile (quatre défaites en cinq matchs), les promus ont envoyé leur envie collective à la figure pour marquer le tout premier match de play-off de Ligue A de l’histoire du club. »

« On avait tous la rage »

« On avait tous la rage, raconte Paul Villard. C’est une revanche sur Narbonne (seule équipe du top 8 que Cambrai n’avait pas battue cette saison), c’est encore plus jouissif, encore plus à la maison et 3-0… » « Tout le monde disait qu’on était déjà en vacances, qu’on voulait partir… Que des bêtises !, atteste Philipp Kroiss. C’était un peu dur en mars, on avait quelques petites blessures mais on savait qu’on pouvait battre tout le monde, on l’a montré. »

Collectif et patience

Outre sa force de conviction, Cambrai a pesé au service (10 aces), limité les déchets en attaque, été patient quand il ne pouvait pas finir les points tout de suite. Il a maîtrisé le tempo, les fins de set et ses nerfs quand Narbonne coupait le jeu par des discussions sans fin au cœur du deuxième set et encore en fin de match. «  J’ai aimé, apprécie Gabriel Denys, qu’on reste en contrôle de ce qu’on est capables de faire car on est conscients de nos forces.  »

Les Cambrésiens se sont ouvert la porte des demi-finales, ils n’ont pas l’intention d’en rester là. La victoire encore brûlante, ils étaient déjà fixés sur le match retour, samedi, à l’image de leur entraîneur : «  C’est juste la première manche. Mais on va essayer d’aller chercher quelque chose là-bas et jouer notre chance à fond. Si à un moment, on doit sortir, ce sera les armes à la main.  »

« On s’attend à un gros combat, continue Philipp Kroiss. C’est dur de jouer à Narbonne, c’est une salle très petite avec une lumière bizarre qui leur donne un gros avantage. Mais la pression est sur eux et on peut gagner là-bas, c’est sûr.  » Sans passer par une belle piégeuse le lendemain ?« On va tout faire pour gagner le premier », assure Paul Villard. On aurait tendance à croire ces gars-là.

 

Articles récents