Il va falloir du grand Cambrai pour passer l’obstacle nancéen

B9715226508Z.1_20180329161445_000+GMOB090U4.1-0
Revenir aux actualités
30 mars 2018
Début mars, à Vanpoulle, Cambrai s’inclinait 2-3 face à Nancy. Qu’en sera-t-il ce samedi soir 
? PHOTO VINCENT BERTIN (CLP)

Début mars, à Vanpoulle, Cambrai s’inclinait 2-3 face à Nancy. Qu’en sera-t-il ce samedi soir ? PHOTO VINCENT BERTIN (CLP)

 

Les supporters cambrésiens sont gourmands et ils l’ont encore démontré samedi dernier en scandant vouloir Coubertin. Mais puisqu’il ne faut pas brûler les étapes, il y a d’abord le carré final à atteindre, ce que Cambrai n’est jamais parvenu à faire dans toute son histoire. Et qu’on ne s’y trompe pas, ce quart à passer sera tout sauf une formalité.

On pourrait certes estimer que, logiquement, le troisième doit éliminer le sixième, d’autant qu’il a l’avantage du terrain en cas de belle éventuelle dans cette série jouée en deux matchs gagnants. Mais ce samedi soir, alors que tous les compteurs seront remis à zéro, les positions à l’issue de la phase régulière ne voudront plus rien dire. Et les deux adversaires sont bien placés pour savoir qu’un bon classement ne garantit rien. L’an passé, Cambrai (4e) et Nancy (2e) avaient, en effet, été sortis par Saint-Nazaire (5e) et le Plessis-Robinson (7e) au même stade.

Du 50-50

Si on se réfère en plus aux deux affrontements qui ont déjà eu lieu, on aura confirmation que ce duel s’annonce des plus serrés et que l’avantage du terrain ne veut rien dire. Le CVEC s’est ainsi imposé 3-2 en Lorraine (25-20, 21-25, 21-25, 25-22, 15-9) et Nancy a pris sa revanche à Vanpoulle sur le même score (21-25, 25-21, 13-25, 25-21, 15-11), avec à chaque fois des configurations un peu différentes des deux côtés. À l’aller, Teavae (central) avait dû pallier la blessure du pointu cambrésien Alpha, alors qu’à Nancy, Jaunet avait endossé le rôle de libero en l’absence du Serbe Skundric. Au retour, c’est au centre que ça avait bougé avec toujours Teavae pour remplacer Jecmenica, absent pour raisons familiales. Alors que le revenant Fuahea avait rapidement pris la place de Bojovic du côté de Nancy.

« Une autre compétition commence avec des matchs au couteau entre des adversaires qui ont le même niveau. »

Tout ceci ne nous éclaire donc pas plus au moment de dégager une tendance. Tout ce dont on peut présager, c’est que le spectacle et l’émotion seront au rendez-vous.

«  Une autre compétition commence avec des matchs au couteau entre des adversaires qui ont le même niveau, constate Gabriel Denys, l’entraîneur. On sait qu’il va y avoir une belle adversité face à Nancy, qui est capable de battre tout le monde. Pour passer ce tour, il faudra être très concentré et agressif. Ça va se jouer sur la stabilité technique et émotionnelle, mais aussi sur la fraîcheur physique et mentale. »

Play-off – Ligue B, 1/4 de finale aller : Cambrai (3) – Nancy (6), ce samedi à 20 h, salle Vanpoulle.

Olivier Delsaux (Clp) | 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X